Epilationlaser.be

Épil laser en détail

Le laser à diode « LightSheer » détruit les racines des poils sans toucher aux tissus aux alentours.

LightSheer a la réputation mondiale depuis 12 ans d’être la machine la plus efficace en épilation définitive.

Pour comprendre sa façon de travailler, il est important de savoir comment un poil pousse et comment on peut le détruire. Le poil se forme dans une sorte de poche sous la peau appelée follicule pileux. Ce que nous voyons sortir n’est que la tige du poil qui est la partie kératinisée, durcie, de ce tissu pileux qui pousse à partir du follicule. Chacun de nous possède un rythme de croissance du poil différent qui dépend de l’âge, du poids, du métabolisme, des hormones, des médicaments et origines ethniques. Mis à part ces différences, chaque poil parcourt trois phases de développement

Comment les poils poussent-ils?

  1. Phase active ou encore phase anagène : 85% de notre pilosité se trouve dans cette phase. Durant cette phase, il y a de la pigmentation ou mélanine autour de la racine.
  2. Phase régressive ou catagène : une période de 2 semaines où les poils s’arrêtent de pousser mais ne sont pas encore détachés. Environ 4% des poils se trouvent dans cette phase.
  3. Phase de repos ou phase télogène : période de 6 semaines, après quoi le poil tombe, et, un nouveau poil se forme. Approximativement 1-13% de notre pilosité se trouve dans cette phase à un moment donné

Le laser agit sur la pigmentation (mélanine) des poils et est d’une efficacité maximale en phase anagène. Etant donné que le pigment doit être présent pour absorber le rayonnement laser, il n’est pas possible de traiter les poils clairs. Tous les poils ne sont pas simultanément concernés par cette phase. Il est donc nécessaire de suivre plusieurs séances avant de pouvoir parler d’une épilation intégrale.
Le nombre de séances est tributaire de la zone de peau à traiter et du nombre de poils en phase de repos. Lorsque les poils entrent à nouveau en phase active, des séances supplémentaires sont requises.

Le laser émet un rayon lumineux hautement concentré à forte valeur énergétique et à une longueur d’onde idéale et spécifique (800 nm). Ce rayon lumineux entre en contact avec la peau pendant une fraction de seconde. L’énergie du rayon laser est absorbée en grande partie par le pigment qui entoure la racine du poil. Les cellules du bulbe pilaire sont alors échauffées et détruites de manière sélective.

Trois à sept jours après le traitement, on peut avoir l’impression que les poils repoussent. Pourtant, la majorité d’entre eux ont été traités et entament leur chute. Entre les séances, il est déconseillé de s’épiler. On pourra néanmoins raser les zones traitées ou y appliquer une crème dépilatoire. Avant et pendant le traitement, les séances de banc solaire sont absolument à proscrire. On évitera aussi de s’exposer au soleil à l’extérieur ou sur la plage, et ce uniquement pour la zone à traiter.